LES NOMADESQUES
5 rue Abel
75012 PARIS
info@lesnomadesques.com

L'équipe de comédiens

 
Vincent Caire

VINCENT CAIRE

Comédien, metteur en scène

Après l’obtention d’un premier prix au conservatoire de Versailles, Vincent Caire poursuit sa formation au Studio-Théâtre d’Asnières, puis il joue entre autres sous la direction de Jean-Louis Martin-Barbaz, Le Barouf à Chioggia de Goldoni, au Théâtre 13, et La cuisine, d’Arnold Wesker, au Théâtre Silvia Monfort. Parallèlement, il joue une vingtaine de spectacles sous la direction de Jean-Daniel Laval, au Théâtre Montansier. Puis il rencontre Karine Tabet, qui le dirige dans plusieurs spectacles dont Mort accidentelle d’un anarchiste, de Dario Fo, au Théâtre Ranelagh ou dans L’île des esclaves, de Marivaux, à travers la France. Puis il signe plusieurs mises en scène : La Locandiera, de Goldoni, jouée au Théâtre Montansier, à Versailles, puis en tournée, La double inconstance, de Marivaux, et le Loup est revenu d’après G. de Pennard, (2 co-mises en scène avec Karine Tabet), puis Beaucoup de Bruit pour Rien, au Théâtre Le Ranelagh. Au cinéma, on peut le voir dans Entre les murs, de Laurent Cantet, palme d’or au festival de Cannes 2008.
Il signe également le 1er one-man show de la Cie : Vincent Caire seul enseigne, mise en scène Karine Tabet


Franck Cadoux

Franck Cadoux

Comédien, Auteur

Il débute au Théâtre de l’Européen en 1997 dans une comédie musicale de Laurence Mose : Focus. En 1999, il intègre la compagnie du Studio Jean-Louis Martin-Barbaz où il joue sous sa direction La noce chez les petits bourgeois, Le cercle de craie caucasien de Brecht ainsi que Le dîner bourgeois de Monnier et La Cuisine de Wesker. Puis L’assemblée des femmes d’après Aristophane, dirigé par Patrick Simon et Les mariés de la Tour Eiffel de Cocteau mis en scène par Hervé van der Meulen dans une chorégraphie de Jean-Marc Hoolebecq. Avec Les Nomadesques, il joue sous la direction de Karine Tabet dans L’île des esclaves, Mort accidentelle d’un anarchiste, Auschwitz et après: une connaissance inutile. Il co-écrit De l’autre côté, édité en novembre 2005. Il joue également Zig dans Zig et More de Marine Auriole dans une mise en scène de Béatrice Bouault et il est Fabrizio dans La Locandiera de Goldoni puis Trivelin dans La double inconstance de Marivaux, et dans le Loup est revenu d’après G. de Pennart, pièces mises en scène par Vincent Caire et Karine Tabet.


Gaël Colin

Gaël Colin

Comédien

Après avoir poursuivi sa formation au Studio théâtre d’Asnières, il intègre la prestigieuse école de comédie musicale de Guildford school of acting. Voilà désormais plus de 5 ans qu’il navigue entre la France et l’Angleterre. Il a joué sous la direction de J.L. Martin-Barbaz dans La Cuisine, de Wesker, au Théâtre Silvia Monfort, Le Château à Toto, mis en scène par Hervé Van der Meulen, au TOP à Boulogne, dans Le bourgeois gentilhomme, de Molière et La Paix, d’Aristophane, sous la direction de Jean-Daniel Laval, ainsi que dans de nombreuses comédies musicales en Angleterre, telles que A Chorus Line, The Wild Party, Chess ou Passion. Plus récemment, il a interprété le rôle de Bénédick dans Beaucoup de Bruit pour Rien, au Théâtre Ranelagh, un spectacle qu’il a co-mis en scène avec Vincent Caire. Parallèlement à sa carrière d’acteur, il a d’ailleurs signé une dizaine de mises en scènes entre la France et l’Angleterre, dont Les Bonnes, de Genet ou Bain de Ménage, de Feydeau, jouées en anglais, à Londres. Avec les Nomadesques, il joue dans Le Loup est revenu, d’après G. de Pennard, mis en scène par Karine Tabet et Vincent Caire.


Karine Tabet

Karine Tabet

Comédienne, Metteur en scène

Karine Tabet est née à Rome en 1978 où elle a vécu près de dix ans. Elle a été formée au Studio-théâtre d’Asnières, puis elle a intégré la Compagnie Jean-Louis Martin-Barbaz où elle a joué de nombreuses pièces et cabarets. Elle est aussi titulaire d’un DEA d’Arts du spectacle. En 2002, elle forme sa compagnie Les Nomadesques. Elle se consacre alors à la mise en scène : L’île des esclaves de Marivaux en 2003, Mort accidentelle d’un anarchiste de Dario Fo en 2006, Auschwitz et après, une connaissance inutile d’après son adaptation des textes de Charlotte Delbo en 2007, La double inconstance en 2009 Vincent Caire seul enseigne, de Vincent Caire en 2010 et Le Loup est revenu, d’après G. de Pennard en 2011, et continue son parcours de comédienne. Elle est également l’auteur de deux pièces de théâtre : De l’autre coté publié aux éditions Séguier en 2005 et À l’ombre publié aux éditions des Quatre vents en 2008, en cours de préparation.


Corinne Rossi

Corinne Rossi

Costumes

Corinne Rossi a fait ses armes au théâtre Montansier, sous la direction d’Anne Ruault, avec qui elle a participé à de nombreuses créations. Sa première création personnelle fut la Locandiera, mise en scène par Vincent Caire. Elle est dès lors devenue la costumière attitrée de la cie et a créé les costumes de La double inconstance, du Loup est revenu mises en scène par Karine Tabet et Vincent Caire. Elle a également beaucoup travaillé en dehors de la cie, sous la direction notamment de Jean-Philippe Daguerre dans les Femmes savantes et Aladdin au théâtre des variétés ou de Gaël Colin, pour qui elle a créé les costumes de Beaucoup de Bruit pour Rien (qu’il co-dirigeait avec Vincent Caire).


Marc Gingold

Marc Gingold

Lumières

Créateur lumière lumière attitré de la cie (on lui doit l’ensemble de nos créations lumières, à l’exception de L’île des Esclaves), il est également présent très régulièrement l’équipe du théâtre Montansier, Marc Gingold a participé à la création lumière d’une dizaine de pièces sous la direction de Jean-Daniel Laval. Parallèlement, il a créé les lumières d’une trentaine de spectacles, dont Auschwitz et après et Mort accidentelle d’un anarchiste, mis en scène par Karine Tabet, Ecrits d’Amour, avec Bernadette Lafont, Correspondance de Nelly Sachs à Paul Celan, avec Marie-José Nat, Hugo à deux voix avec Romane Bohringer et Isabelle Carré. Il est aujourd’hui le régisseur général en tournée de Dau et Catella.



De nombreux comédiens collaborent avec Les Nomadesques, au gré des différents projets. La complicité qui nous lie à eux est une des grandes force de la compagnie.


Mahaut d'Arthuys

Mahaut d'Arthuys

Comédienne

Mahaut d’Arthuys s’est formée au Studio Théâtre d’Asnières et à l’ENSATT. Depuis, elle tient des premiers rôles comme Axiane dans Alexandre le Grand de Racine, Silvia dans le Jeu de l’amour et du Hasard de Marivaux ou la Jeune femme dans Et la Nuit chante de Jon Fosse.
Elle chante et danse dans la comédie musicale de Camille Germser et joue en Italien dans Les Troyennes d’Euripide pour la Compagnie Théâtrale Européenne au festival de Naples. Elle interprète Marie dans une adaptation du film de La Maman et la Putain de Jean Eustache. Pour l’audiovisuel, elle accumule des expériences de courts métrages, et tourne avec Bruno Gantillon et Bertrand Arthuys dans des téléfilms. Elle entame en 2006 une collaboration avec la compagnie des Nomadesques dans une mise en scène de Karine Tabet de Mort accidentelle d’un anarchiste de Dario Fo mais aussi joue dans La Locandiera mis en scène par Vincent Caire et Le Loup est revenu, mise en scène Karine Tabet et Vincent Caire.


Rudy Galiffi

Rudy Galiffi

Comédien

Rudy Galiffi se passionne pour le théâtre au collège, il joue dans les Plaideurs de Racine. Ensuite avec le groupe théâtre du lycée il aborde de grands auteurs tels que Shakespeare, Brecht, Ionesco, Goldoni, Feydeau. Après des études de biologie, il décide de consacrer son énergie au métier de comédien, il réussit le concours de l' ENSATT (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théatre).  Sa formation se compose de cours d'art dramatique, mais aussi de voix, de chant, de danse, d'acrobatie, d'escrime, de commedia del arte, d'histoire de l'art et du théâtre. Depuis sa sortie de l'école en 2000 il mutiplie les expériences théâtrales à travers la France en jouant des auteurs classiques : Sophocle, Euripide, Molière, Marivaux. Il se passionne aussi pour des auteurs contemporains (Botho Strauss, Dario Fo, Peter Handke, Kateb Yacine).
Par ailleurs il travaille au micro pour france culture, il prête sa voix pour des jeux vidéos, du doublage, de la voix off.  Enfin il joue dans de nombreux courts-métrages, il tourne des publicités en Europe (Allemagne, Espagne).
Il collabore avec le théâtre en Anglais en tant que responsable de tournée sur le spectacle Oliver Twist.
Ses projets pour 2010-2011, il écrit un scénario de court-métrage, il prépare un monologue à jouer sur la guerre d'Algérie.


Aurélie Babled

Aurélie Babled

Comédienne

Aurélie entre au C.N.R. de Versailles pour suivre des études de danse et d’art dramatique et joue sa première pièce au mois Molière avec Le Cid de Corneille. En 2000, elle poursuit sa formation avec l’École du Studio et intègre ensuite la Compagnie Jean-Louis Martin-Barbaz. Au sein de la troupe, elle joue dans Les Maxibules de Marcel Aymé mis en scène par Philippe Meyer et chante dans le cabaret Du rire aux armes mis en scène par J. L. Martin Barbaz. Yveline Hamon la dirige dans le rôle de Lisette dans L’Épreuve de Marivaux et celui de la Marquise de Brinvilliers dans À la cour du lion d’après La Fontaine et Saint-Simon. Elle danse également dans Nocturne Urbain, spectacle chorégraphique de J.M. Hoolbecq.
Depuis 2006, elle poursuit son travail avec plusieurs compagnies : l’Explique-Songe, l’Idiomecanic Théâtre et Les Nomadesques avec lesquels elle interprète Silvia dans La double inconstance de Marivaux et Le Loup est revenu, d’après G. de Pennard. Au cinéma, elle travaille avec Yves Lavandier dans Oui, mais… et Yvan Attal dans Ma femme est une actrice.


Marielle Baus

Marielle Baus

Comédienne

Elle fait ses classes au conservatoire de Montpellier, puis entre à l’école du studio, à Asnières, dont elle intègre la compagnie en 2000. C’est à 19 ans que Bernard Sancy la met en scène pour la première fois dans Jeanne d’Arc de Charles Péguy. Au Studio, elle rencontre Edmond Tamiz, Patrick Simon, Hervé Van der Meulen et Patrick Paroux, qui la dirigent dans de nombreux spectacles, ainsi que Jean-Louis Martin-Barbaz qui la met en scène dans La noce chez les petits bourgeois de Brecht et Jean-Marc Hoolebecq dans Les mariés de la tour Eiffel de Cocteau, spectacle dansé. Dans le même temps Frédéric Tournaire la dirige à Montpellier dans Moulins à paroles de Bennet en 2001 et F. Reversat dans King Lear en 2002. Elle participe aux festivals de Cormatin 2000 et 2001, ainsi qu’à de nombreuses lectures-spectacles dont elle est souvent à l’origine dans les Hauts de Seine et dans le languedoc-Rousillon autour de thématiques diverses et nombreuses dont La mère et l’enfant et Victor Hugo et les femmes qu’elle interprète et met en scène en compagnie d’Alexandra Nicolas-Chartillange. Aujourd’hui installée à Montpellier, elle a créé sa propre compagnie et nous rejoint occasionnellement pour les reprises de L’île des Esclaves, de Marivaux, mise en scène Karine Tabet.


ALEXANDRA NICOLAS-CHARTILLANGE

ALEXANDRA NICOLAS-CHARTILLANGE

Comédienne

Formée en province puis à Paris, notamment au Studio, où elle rencontre, entre autres, Edmond Tamiz, elle rejoint la compagnie en 2000, avec laquelle elle joue de nombreux spectacles dont Les Chemins de Fer où elle est dirigée par Hervé Van der Meulen, La noce chez les petits bourgeois de Brecht et Le dîner Bourgeois de Monnier, mis en scène par Jean-Louis Martin-Barbaz. Elle y rencontre également Patrick Simon, Jean-Marc Hoolebecq  et Patrick Paroux. Finaliste du prix Sylvia Montfort en 2000, elle participe aux festivals de Cormatin 2000 et en 2001 en Saône et Loire, ainsi qu’à plusieurs poétiques dont elle concourt à l’élaboration, sur des sujets aussi variés que : Ballades Irlandaises, Peur de l’an mil, peur de l’an 2000, poésie italienne, Victor Hugo et les femmes, qu’elle interprète dans de nombreuses villes d’île de France et du sud-est. Avec Les Nomadesques, elle a participé au spectacle Auschwitz et Après, d’après Charlotte Delbo et à l’île des Esclaves, de Marivaux, dans des mises en scène de Karine Tabet.


DAMIEN CODEN

DAMIEN CODEN

Comédien

Il découvre le théâtre à 22 ans et suit une formation classique au CNR de Versailles, qui l’amène à travailler très vite au théâtre Montansier, sous la direction de Francis Perrin, dans les Fourberies de Scapin de Molière, puis auprès de Jean-Daniel Laval qui le dirigera dans une trentaine de pièces, dont Le Vol d’Icare de R. Queneau, En pleine mer de Mrozek, La Puce à l’Oreille de Feydeau, Maître Puntila et son valet Mati (de Brecht), ainsi qu’une dizaine de pièces de Molière. Il rencontre alors Denis LLorca qui le dirige dans Le Singe égal du ciel de D.LLorca. Parallèlement, il met en scène et interprète En attendant Godot de Beckett, Une aspirine pour deux de Woody Allen et Les vilains d’André Gille, qu’il joue dans plusieurs théâtres d’Île de France, puis il joue Beaucoup de Bruit pour rien, mis en scène par Vincent Caire et Gaël Colin au Ranelagh à Paris. Avec les Nomadesques, il participe à plusieurs spectacles :  Mort accidentelle d’un anarchiste, mise en scène Karine Tabet, La double Inconstance de Marivaux, mise en scène Karine Tabet et Vincent Caire et La Locandiera de Goldoni, mise en scène Vincent Caire.


CÉDRIC MIELE

CÉDRIC MIELE

Comédien

Après une formation suivie au conservatoire de Versailles, Il joue et co-met en scène avec Damien Coden En Attendant Godot de Beckett, Une Aspirine pour Deux de Woody Allen, puis Les Vilains, d’André Gille. Sous la direction de Jean-Daniel Laval, il joue ensuite une trentaine de spectacles aussi variés que Silence en Coulisses de Michaël Frayn, Le Vol d’Icare de Queneau, La Puce à l’Oreille de Feydeau ou encore La Famille Kivibien pièce éducative pour enfant ainsi qu’une dizaine de pièces de Molière, dont Les Fourberies de Scapin, Le Bourgeois Gentilhomme, Le Malade Imaginaire ou Le Médecin Malgré lui. Il joue également Le Petit Monde de Guignol spectacle de marionnettes vivantes, au Festival d’Avignon de 2003 à 2004. Il joue également sous la direction de Vincent Caire et Gaël Colin dans Beaucoup de Bruit pour rien de Shakespeare, et participe avec les Nomadesques à plusieurs spectacles :  Mort accidentelle d’un anarchiste, mise en scène Karine Tabet, La double Inconstance de Marivaux, mise en scène Karine Tabet et Vincent Caire et La Locandiera de Goldoni, mise en scène Vincent Caire.


CAROLINE DARCHEN

CAROLINE DARCHEN

Comédienne

Après avoir suivi des cours au conservatoire de Versailles, elle rentre à l’Ecole Jacques Lecoq pour y compléter sa formation. elle travaille ensuite avec Laurent Rogero, avec lequel elle crée Loki trompeur des dieux et Héraklès douze travaux. Avec Lionel Gonzalez, elle entame une recherche sur le jeu masqué dans la Compagnie du Balagan : Sganarelle ou le Cocu imaginaire de Molière, puis Escurial, de Michel de Ghelderode. Elle participe à la création de Auschwitz et après, une connaissance inutile, d’après Charlotte Delbo, sous la direction de Karine Tabet, puis elle crée Le père Tralalère en compagnie de Sylvain Creuzevault qui tourne encore actuellement dans le monde entier. Elle joue également sous la direction de Thomas Quillardet Le repas, de Novarina, à la maison de la poésie, puis Entre Chien Et Loup, dont elle est l’auteur et le metteur en scène. Avec Les Nomadesques, elle a joué dans Mort accidentelle d’un anarchiste, de Dario Fo et Auschwitz et après, d’après Charlotte Delbo, dans des mises en scène de Karine Tabet.


ALEXANDRE TOURNEUR

ALEXANDRE TOURNEUR

Comédien

Après des études au conservatoire de Versailles puis à l’école Claude Mathieu, il joue Le songe d’une nuit d’été de Shakespeare, Ruy Blas de Victor Hugo et Le Misanthrope de Molière sous la direction de Danièle Dubreuil. Puis il débute sa collaboration avec Vincent Caire, en jouant l’Eté, de Romain Weingarten, Les Vilains, d’André Gille (mise en scène : Damien Coden et Cédric Miele) et Amphitryon de Molière, qu’il co-met en scène avec Tiphaine Vaur. Il joue également sous la direction de Jean-Daniel Laval dans Maître Puntilla et son valet Mati, ainsi que dans une dizaine de pièces de Molière, dont Le Bourgeois Gentilhomme, Le Misanthrope, ou Le médecin malgré lui. Il travaille également sous la direction de Vincent Caire dans La locandiera de Goldoni et Beaucoup de Bruit pour rien de Sahkespeare.


BENOIT CARRÉ

BENOIT CARRÉ

Comédien

Il a été formé au Studio-Théâtre d’Asnières, où il a travaillé avec Jean-Louis Martin-Barbaz et Edmond Tamiz, puis au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, dans les classes de Dominique Valadié et Daniel Mesguich. Au théâtre, il a joué sous les directions de Jacques Osinski, (Richard II de Shakespeare), Jean-Louis Martin-Barbaz (Le songe d’une nuit d’été, de Shakespeare), Noël Casale (Antoine et Cléopâtre, de Shakespeare), Lionel Gonzalez (La Moschetta, de Ruzzante et Sganarelle de Molière), Serge Tranvouez (Gibiers du Temps, de Gabily), Claude Buchvald (Ubu Roi de Jarry), J-C Penchenat (L’endroit du cœur de P. Meyer), Julie Deliquet (L’homosexuel…, de Copi), Antoine Caubet (Les fusils de la mère Carrar, de Brecht), Sylvain Creuzevault (Baal, de Brecht et surtout Le père Tralalère et Notre terreur, deux créations collectives qui tournent dans le monde entier depuis 3 ans) ou Jordan Beswick (Inconcevable). Il a également travaillé au cinéma sous la direction de Philippe Garrel (Les amants réguliers) et à la télévision (série Le Bureau, réalisation Nicolas & Bruno). Avec Les Nomadesques, elle a joué dans Mort accidentelle d’un anarchiste, de Dario Fo et L’île des Esclaves, de Marivaux dans des mises en scène de Karine Tabet.


MATHILDE PUGET

MATHILDE PUGET

Comédienne

Elle décroche ses premiers rôles immédiatement après le conservatoire de Versailles où elle a obtenu un premier prix, participant à une trentaine de spectacles dirigés par J.D Laval au Montansier, interprétant des pièces aussi variées que Le petit Monde de Guignol, de Jean-Daniel Laval, Le Bourgeois Gentilhomme, le Médecin volant, l’avare, ou Don Juan, de Molière, le vol d’Icare de Pennac, ou Le Marchand de Venise de Shakespeare, la Paix d’Aristophane ou l’opéra de quat’sous de Brecht. Elle joue dans L'homme à l'harmonica un spectacle conçu par Jonathan Hayes, Amphitryon de Molière, mise en scène de Marc Renaudin, Cadet Rousselle mis en scène par Antoine Seguin. Avec les Nomadesques, elle participe à la double inconstance, mise en scène de Karine Tabet et Vincent caire, et la Locandiera, mise en scène Vincent Caire.